AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Peu importe la langue qu'on parle, un sourire aura toujours la même signification. ♥ Chris

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage


✔ PSEUDO : Ptit pied
✔ MESSAGES : 72
✔ DISPONIBILITÉ RP : Oui
✔ AVATAR : Daneel Harris
★ ÂGE : 22 ans
★ NATIONALITÉ : Américaine
★ LIEU DE RÉSIDENCE : New York
★ UNIVERSITÉ OU MÉTIER : Serveuse


MessageSujet: Peu importe la langue qu'on parle, un sourire aura toujours la même signification. ♥ Chris   Mar 5 Avr - 7:47



Son rire en cascade est mon médicament, je devrais l'enregistrer pour me le diffuser en boucle les soirs de déprime.



Depuis que j’avais eu la magnifique idée de jeter mon portable contre le mur, pas moyen de remettre la main dessus. Oh je vous voyez venir. Pourquoi j’avais jeté mon portable ? Parce qu’il n’arrêtait pas de sonner, et je n’étais pas d’humeur à répondre au téléphone aujourd’hui. Encore pourquoi ? A cause de Christopher. Techniquement il n’y était pour rien, en fait j’étais encore la fautive dans l’histoire. Je m’étais… trop emportée et je le regrettais. Il n’avait pas voulu me dire où il avait passé sa soirée hier soir, c’était son droit mais je voulais savoir. J’étais jalouse comme pas permis, il pouvait au moins le dire non ? Mais il devait cacher des choses, il devait avoir une relation top secrète au point de ne rien me dire… bon sang qu’est-ce que ça pouvait faire mal de s’engueuler avec quelqu’un qu’on aime. Tout aurait bien plus simple si j’avais tenu cette promesse merdique.
Mais ce n’était pas l’important, je ne retrouvais pas mon portable, du moins j’aurais dû regarder deux fois sur le lit, parce qu’il était bien sagement posé sur mon oreiller à sonner. Quand je suis énervée je ne fais pas attention à ce que je fais, et encore moins à ce que je vois. Je serais bien capable de me faire butter par en voiture en traversant la rue si j’ai le malheur de sortir de mauvaise humeur.
Je regardais mon téléphone : Dad. Je pris une profonde inspiration avant de répondre. Il était rare que mon père m’appel en plein milieu de l’après-midi et encore plus un samedi. De plus il sait très bien que je suis censé bosser aujourd’hui… a moins que je lui avais déjà dit que j’avais jour de congé. Enfin bref, ça devait forcément être urgent.

Ma chérie… comment tu vas ?
Papa ! Bien, je vais… très bien ! Dis, tu ne m’appelle jamais à cette heure là… ca va ?
Oh oui… ca va oui, quelques petits soucis c’est tout.
Ma mère ?
Ta mère ! Je crois que je vais divorcer.
Quoi ? Ah mais non papa tu ne peux pas divorcer. Mais qu’est-ce qui s’est passé … enfin réfléchis, ca fait… vingt deux ans que vous êtes ensemble, depuis vos études tu ne peux pas… tu sais, je ne porte pas maman dans mon cœur, mais quand même, tu seras encore plus malheureux sans elle.
Je ne sais pas. Je suis perdu d’accord ? Je pensais que ça te ferait plaisir, et au fond je crois que ta mère ne vient pas du même monde que moi.
Ca n’a rien à voir ! Vous êtes riches tous les deux, vous êtes différents d’accord, mais…
Quand est-ce que j’aurais le privilège de venir te voir à New York ?
Jamais ! En plus je n’ai pas de place.
Il n’y a pas d’hôtel dans ta ville ? Ou c’est à cause du garçon ?

Mon cœur se serra. Du garçon ? Il osait l’appeler le garçon après toutes ses années ? J’aurais préféré ne même pas aborder le sujet de ce cher Christopher, on venait de s’engueuler, je devais laisser passer le coup et non entendre quelqu’un me parler de lui.

Non ce n’est pas à cause de Chris… de toute manière je viens de m’engueuler avec lui.
Qu’est-ce qu’il t’a encore fait ? Tu vois on t’avait prévenu, tu n’aurais pas dû partir le voir, vous vous engueulez tout le temps, tu te souviens de la fois où tu ‘m’a appelé en pleine nuit parce que tu n’arrivais pas à dormir ? Tu as fini par pleurer en me disant que tu ne pourrais jamais le comprendre, mais tu continues à le voir ?
Ne mélange pas tout papa ! Je fais ce que je veux d’accord, c’est un ami, ça arrive de s’engueuler entre amis. Et ce n’est même pas de sa faute. Ecoute… je dois te laisser ! A plus.
Tu ne travaille pas nor…


Je n’avais jamais eu le soutient de mes parents en ce qui concernait ma relation avec Chris et ce, depuis Philadelphie. Ils ne l’avaient jamais apprécié, mais ce qu’ils ne comprenaient pas, c’est que j’avais besoin de lui pour mon bonheur. Ce qu’ils ignoraient aussi c’est que j’étais complètement folle amoureuse de lui, mais hors de question de leur dire, ça leur ferait trop de mal, et puis ils s’énerveraient encore plus. Et évidemment, il était hors de question que je le dise à Chris…
Chris… son nom résonnait dans ma tête depuis ce matin, depuis qu’on s’était quitté en s’engueulant une fois de plus. A cause de moi et uniquement moi. Je me laissais tomber sur le lit quelques minutes, faisant tourner mon téléphone dans les mains. Je devais peut-être me faire pardonner non ? Aller le voir et lui dire qu’en ce moment ca n’allait pas fort, que j’avais les idées ailleurs, le peut-être futur divorce de mes parents pouvaient être un bon alibi d’ailleurs. Je ne me voyais pas tellement lui dire « Je suis simplement jalouse de toutes les filles qui peuvent s’approcher de toi, et tout ça pourquoi ? Parce que je t’aime ! ». Bien trop simple, et c’était surtout très mal tourné. Je n’allais pas supporter l’idée de ne plus lui parler. J’avais besoin d’entendre sa voix, on rigolait très bien à Philadelphie, mais depuis qu’il était partit et surtout depuis que j’étais arrivé, tout allait de travers. Ma jalousie était plus que maladive.

Après une heure de repos, allongée dans le lit, je me décidais d’aller le voir, ou du moins de lui donner rendez-vous. On ne pouvait pas en rester sur ce genre de choses, surtout quand c’est pour des broutilles. Et puis qui sait, il allait peut-être me le dire ? Je pris mon téléphone et lui envoyais un message.

Citation :
Chris, c’est Lady.
Je dois te parler, rejoins moi à l’Empire state Building.
Bisous. ♥

Je pris ma veste en cuir et quittais l’appartement d’un pas décidé. On allait parler, j’allais arranger les choses et tout allait rentrer dans l’ordre. J’espérais au moins qu’il puisse venir, qu’il n’avait rien de prévu et encore moins qu’il soit déjà avec une autre fille. Je le connaissais depuis plus longtemps que les autres en plus, il y avait une grosse part d’injustice dans l’histoire ! J’entrepris d’y aller à pied. Ca allait me faire marcher, et j’avais besoin de prendre l’air.
Je mis moins longtemps que prévu à arriver devant l’Empire state Building. Disons… une bonne demi-heure. Oui j’avais fait quelques détours pour voir les vitrines. J’étais en congé d’une journée et la seule chose que je trouvais à faire c’était de sortir avec Chris, m’engueuler avec lui, revenir chez moi pour finalement retourner le voir… si c’était ça les journées de congés, je n’en prendrais plus.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


✔ PSEUDO : psycho haribo
✔ MESSAGES : 70
✔ DISPONIBILITÉ RP : open
✔ AVATAR : jensensexyackles.
★ ÂGE : vingt-deux ans.
★ NATIONALITÉ : américaine.
★ UNIVERSITÉ OU MÉTIER : yale.
★ PASSE-TEMPS FAVORI : la guitare.


▬ SWITCH ME
♦ MES RPS EN COURS:

MessageSujet: Re: Peu importe la langue qu'on parle, un sourire aura toujours la même signification. ♥ Chris   Mar 5 Avr - 9:16

♛ Nulle cause n'est perdue tant qu'il y a encore un pauvre fou prêt à se battre pour elle.


Encore une. Oué, encore une engueulade. Une de plus ou de moins, je ne les compte même plus de toute façon. Le pire, c'est qu'elle s'emporte pour un rien, et que lorsqu'elle s'emporte, je fais de même. Son humeur agit sur la mienne. Mais je ne sais pas pourquoi, elle pète des crises pour des raisons qui ne sont en aucun cas valables. Ce matin, nous nous sommes quittés en mauvais terme. Elle était énervée, moi aussi. Et tout ça parce que je ne veux pas lui dire ce que je faisais hier soir. Je ne lui cache rien, non, mais j'essaye juste de lui faire comprendre que, j'ai déjà une mère sur mon dos. Je n'suis pas rentré chez moi, j'ai passé ma journée à traverser les rues, parcourir les bars et les cafés. Fin d'après-midi, je n'suis pas bourré, je suis juste gai. Je sais ce que je dis, je sais ce que je fais, je suis juste un peu plus idiot que d'habitude. Je m'arrête contre le mur d'une rue où beaucoup de personnes passent. Je sors de ma poche un paquet de Malboro et en sors une. Je me munis d'un briquet et l'allume. Je fume de plus en plus souvent. Et je sais qu'c'est pas bien. Mais les choses les meilleures sont souvent les plus mauvaises. Mes pensées divaguent vers un sujet délicat.

Les parents de Lady-Caliente ne m'ont jamais appréciés du plus profond que j'me souvienne. Ils ont toujours étés froids et distants lorsque je venais à leur maison. Pourtant nous nous connaissons depuis que nous sommes petits. Nous avons même conclu un pacte entre nous. Celui de ne jamais tomber amoureux l'un de l'autre. Je l'ai toujours respecté, et elle aussi, j'en suis presque persuadé. Mon portable vibre dans ma poche et je sursaute de surprise. Chris, c’est Lady. Je dois te parler, rejoins moi à l’Empire state Building. Bisous. ♥ Ma colère redescend en lisant ce message. Généralement, après une dispute, lorsqu'elle m'envoie ce genre de message, c'est que dans pas longtemps, tout sera réglé. Enfin, je l'espère. L'Empire State Bulding n'est pas très loi, il suffit que je prenne un taxi. Je me met en route et repère une voiture jaune. Je l'interpelle et grimpe dedans en indiquant ma destination. Je n'fais pas gaffe à la musique rétro du conducteur et me plonge à nouveau dans mes pensées. On y est. Sa voix me surprend. Je lui file le fric et sort du taxi. Mon regard se balade sur le devant du grand immeuble. Elle y est. Je me prends une nouvelle cigarette et procède au même rituel. Je m'approche de Lady, en titubant légèrement. Je ne suis que très peu sous l'effet de l'alcool. Mais suffisamment pour sortir des conneries. Je m'arrêtes face à elle, et plante mon regard bleu dans le sien.

CHRISTOPHER ✿ « Je suis là. Parlons. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


✔ PSEUDO : Ptit pied
✔ MESSAGES : 72
✔ DISPONIBILITÉ RP : Oui
✔ AVATAR : Daneel Harris
★ ÂGE : 22 ans
★ NATIONALITÉ : Américaine
★ LIEU DE RÉSIDENCE : New York
★ UNIVERSITÉ OU MÉTIER : Serveuse


MessageSujet: Re: Peu importe la langue qu'on parle, un sourire aura toujours la même signification. ♥ Chris   Mar 5 Avr - 9:50



Son rire en cascade est mon médicament, je devrais l'enregistrer pour me le diffuser en boucle les soirs de déprime.


Je tenais pas en place, je n’étais pas très patiente généralement et encore moins quand c’était pour des choses très importante. Christopher était une personne importante et notre réconciliation obligatoire si je ne voulais pas finir comme un légume rongé par les remords et par la culpabilité. Quand est-ce qu’on savait que la jalousie avait atteint son point maximum ? On était obligé de passer par le stade de la possession ? Je n’avais jamais rien possédé de ma vie, être possessive ne faisait pas parti de mon vocabulaire encore moins pour une personne. Mais là, c’était différent. Il s’agissait du beau brun, il s’agissait d’un garçon à qui je faisais des promesses que j’étais incapable de tenir.
Je faisais les cent pas, légèrement nerveuse. Oh ca peut se comprendre, si ça se trouve il est toujours très en colère contre moi, pire il ne viendrait peut-être même pas. La pire chose qui pourrait m’arriver sans doute, mais au moins le message serait clair. Je n’étais pas du genre à laisser tomber quand quelque chose – ou dans le cas précis quelqu’un- me tenait à cœur. Mais je ne sais pas… je me sentais faible face à lui. Comme s’il pouvait faire n’importe quoi de moi. Je me sentais petite et ce, depuis son départ. Depuis que je m’étais rendu compte à quel point je tenais à lui, à quel point je ne pouvais pas me passer de lui.

Je m’arrêtais de marcher brusquement, et sortis toutes pensées négatives de ma tête quand je le vis arriver. Je remontais légèrement mon sac à main sur mon épaule avant de croiser les bras. Il savait très bien à quel point je n’aimais pas le voir fumer. Il voulait m’énerver ou quoi ? Mais ce n’était pas le moment pour m’énerver de nouveau et lui passer un savon parce que j’étais censé essayer de me faire pardonner. Chose qui s’annonçait difficile vu sa tête. Pourquoi je le trouvais changé ? Impression ? Oui… ca devait être ça, une simple impression. Il s’arrêta face à moi. Je ne pus m’empêcher de lâcher un sourire. Sourire idiot ça va de sois. Je desserrais mes bras pour les laisser se balancer dans le vide. C’est tout le temps ce que je faisais quand j’étais nerveuse, tout le monde le savait. Ses yeux bleus me regardaient, j’adorais son regard. J’étais littéralement sous son charme mais je ne devais pas le montrer oh que non ! Si jamais il venait à découvrir ça… j’étais mal et je pouvais tirer un trait sur notre amitié. Il prit la parole me disant d’un ton très clair et précis « Parlons. » J’ouvris la bouche, mais tout resta bloqué. Ce n’était pas le moment, pas du tout le bon moment pour se retrouver complètement idiote. J’arrivais à parler en sa compagnie encore heureux d’ailleurs, mais il était rare que je demande mes excuses au jeune homme, oh je le faisais, mais pas après une coupure de quelques heures.
Je suis… sincèrement désolée. Ca au moins c’était dit, et c’était le plus difficile non ? Je détournais quelques instants mon regard. Je venais de baisser ma tête et je commençais à jouer avec la bague que mon père m’avait offerte pour mes dix huit ans et que je ne quittais jamais. Je relevais la tête vers Chris, respirais profondément avant de reprendre la parole. J’ai été idiote de m’emballer pour rien, c’était un comportement complètement puéril. J’espère que tu ne m’en veux pas trop.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


✔ PSEUDO : psycho haribo
✔ MESSAGES : 70
✔ DISPONIBILITÉ RP : open
✔ AVATAR : jensensexyackles.
★ ÂGE : vingt-deux ans.
★ NATIONALITÉ : américaine.
★ UNIVERSITÉ OU MÉTIER : yale.
★ PASSE-TEMPS FAVORI : la guitare.


▬ SWITCH ME
♦ MES RPS EN COURS:

MessageSujet: Re: Peu importe la langue qu'on parle, un sourire aura toujours la même signification. ♥ Chris   Mer 6 Avr - 9:42

♛ Nulle cause n'est perdue tant qu'il y a encore un pauvre fou prêt à se battre pour elle.


Après ma phrase, sa bouche s'ouvre, mais rien n'en sort. Mais de toute façon, elle n'a pas besoin de parler, je devine ce qu'elle veut me dire et je le lis presque sur son visage. Je la connais, je connais ses réactions, je connais ses manies, ses habitudes, ses tics et ses tocs. Je sais quand elle va pas bien, quand quelque chose l'énerve ou la tracasse. Enfin bref, des choses sur elle, j'en sais. Je connais Caliente depuis des années, tellement que je ne m'amuse même plus à les compter. Tout comme nos disputes; Je ne m'amuse même plus à les compter. Enfin bref, tant que tout s'arrange à la fin.

LADY-CALIENTE ✿ « Je suis… sincèrement désolée. »

Je tire sur ma cigarette, et souffle la fumée en tournant la tête vers la droite pour ne pas la recracher dans le visage de Lady. je sais qu'elle n'aime pas du tout lorsque je fume. Alors si en plus, je me mets à lui souffler ma fumée à la figure... J'ose même pas imaginer en fait. je m'apprêtes à lui répondre lorsqu'elle ajoute :

LADY-CALIENTE ✿ « J’ai été idiote de m’emballer pour rien, c’était un comportement complètement puéril. J’espère que tu ne m’en veux pas trop. »

Un sourire s'affiche sur mon visage, un sourire amusé. Comment puis-je lui en vouloir ? Je ne lui en voudrai pour rien au monde. Je la connais depuis bien trop longtemps pour ce genre de gamineries. Certes, sur le coup, lorsque je suis énervé, je ne tiens pas le même discours. Je suis capable de lui dire tout et n'importe quoi. Surtout n'importe quoi en vérité. Des choses fausses que je ne pense même pas. Je garde mon sourire et baisse brièvement mon regard vers le sol avant de le remonter vers ses yeux.

CHRISTOPHER ✿ « Oui, tu as été idiote de t'emballer, oui s'était plutôt puéril et enfantin. Mais comment t'en vouloir ? Je ne te comprends pas, quand tu fais ça ... Quand tu pètes des crises pour des trucs que je comprends même pas. Mais je ne t'en voudrais pour rien au monde. Alors arrêtes de penser que je pourrais t'en vouloir. »

Voilà qui est dit. Et si je lui ai dit les choses ainsi, aussi sincèrement et sans retenues, c'est juste parce que je suis légèrement défoncé. Bien sûre, je pense toutes ces choses, mais en tant normal, jamais je ne les aurais dites ainsi. Je jette ma cigarette au sol et l'écrase. Elle doit certainement deviner que je n'suis pas très net, je n'sais pas comment elle va réagir. J'espère juste, qu'elle ne va pas à nouveau s'énerver.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


✔ PSEUDO : Ptit pied
✔ MESSAGES : 72
✔ DISPONIBILITÉ RP : Oui
✔ AVATAR : Daneel Harris
★ ÂGE : 22 ans
★ NATIONALITÉ : Américaine
★ LIEU DE RÉSIDENCE : New York
★ UNIVERSITÉ OU MÉTIER : Serveuse


MessageSujet: Re: Peu importe la langue qu'on parle, un sourire aura toujours la même signification. ♥ Chris   Jeu 7 Avr - 7:10



Son rire en cascade est mon médicament, je devrais l'enregistrer pour me le diffuser en boucle les soirs de déprime.

Je ne voulais pas perdre de temps avec « Comment ca va depuis ce matin ? » et puis à vrai dire, je ne lui avais pas vraiment donné rendez-vous pour ça. Autant aller de but en blanc et lui dire de suite que j’étais désolée. Je n’aimais pas quand je me comportais comme ça, ça m’énervais d’être toujours aussi énervé. Et puis Chris n’y était presque pour rien. Presque oui, je lui reprochais d’être aussi beau, et aussi parfait… Oh certes il avait ses défauts comme cette manie de fumer que je n’aimais pas vraiment, mais le reste rattrapait tout. Son caractère n’était peut-être pas forcément facile, mais qui a un caractère d’un gentil agneau ? Moi j’adorais le jeune brun comme il était. Et puis c’était une personne très sensible depuis la mort de sa sœur, il se n’en ai jamais remis et je ne lui en parle jamais pour la simple et bonne raison que je ne voulais pas remuer le passé. Si un jour il veut m’en parler, alors ça viendra de lui, non de moi.

Enfin bref, je présentais mes excuses dès qu’il fut arrivé devant moi. Je rajoutais juste après que c’était un comportement complètement puéril. Une vraie gamine. Je vis son sourire s’afficher sur son visage. Je le connaissais assez pour dire qu’il ne m’en voudrait pas, après tout s’il avait voulu m’en vouloir, il l’aurait fait après nos premières disputes… non ? Ca va de soi. Je penchais légèrement la tête sur le côté avant de pousser un léger soupir, mais pas un soupir d’exaspération ou autre. J’étais soulagé. Il avait l’air de prendre le bien… du moins de pouvoir passer l’éponge sur ça. Tant mieux, je n’attendais pas mieux. Je l’écoutais une affichais une grimace. Même moi je m’étonnais quand je réagissais comme ça, une fois ça va deux fois ca passe encore, mais ça devenait de plus en plus fréquent et plus… agressivement à chaque fois. Et le pire dans tout ça, c’est que je ne donnais aucunes explications à Dan. Je m’en voulais, mais si je lui disais, il ne comprendrait pas et il me fermerait la porte au nez. Je ne voulais pas prendre ce risque. J’ai des sautes d’humeur… fréquent c’est vrai. Mais c’est comme ça, et puis… je suis fatiguée en ce moment, je n’ai pas choisis le métier le plus facile. Excuse bidon je vous l’accorde. Etre serveuse c’est un fait, ce n’est pas facile. Il faut avoir l’œil partout, surveiller le moindre geste d’un client qui réclame son repas, ou son café. Il faut être partout, mais j’avais pris l’habitude en trois ans que j’étais là. Alors il n’allait sans doute pas croire aux heures trop compliquées que je passais au boulot. Cependant, je m’attardais plus sur ce qu’il avait dit… il l’avait dit d’une manière très calme comme s’il le pensait… oh il le pensait je le savais mais… je ne sais pas, y’avait un truc qui me gênait. D’habitude il n’aurait pas répondu ça. C’est bizarre… d’habitude tu m’aurais dit ça… moins bien. Moins gentiment. Ca va ? Je n’étais pas entrain de dire que Chris n’était pas un garçon gentil, loin de là cette pensée, mais tout comme moi, quand il s’énervait ou quand il était en colère, il disait les choses assez… agressivement. Et puis soyons honnête, le voir aussi sincère que ça, même s’il pense ses paroles… c’est étrange.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Peu importe la langue qu'on parle, un sourire aura toujours la même signification. ♥ Chris   

Revenir en haut Aller en bas
 

Peu importe la langue qu'on parle, un sourire aura toujours la même signification. ♥ Chris

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
SWITCH PEOPLE ϟ Tout le monde a une double personnalité, ou presque ! :: The beginning :: “ rp provisoire „-